Chaufferie bois

La Fondation opte pour un combustible propre... dans la perspective du développement durable...

 

Contrairement aux combustibles fossiles et fissiles, le bois ne fait pas courir de risques aux générations futures. Il ne contient pas de soufre et génère peu de polluants sauf lorsqu’il est brûlé dans des appareils à faible rendement ou à l’air libre. Lorsque la combustion s’effectue conformément aux normes en vigueur dans des chaudières automatiques, les rejets sont divisés par 40 pour le monoxyde de carbone (CO) et par 5 pour les poussières.

 

Bien gérer les forêts contribue en outre à recycler le gaz carbonique, y compris celui émis par la combustion du bois, qui est fixé par les végétaux en phase de croissance.

 

Développée dans notre milieu rural, la chaudière bois de la Fondation Saint Joseph nécessite des plaquettes forestières, son installation mobilise donc des ressources forestières et bocagères contribuant notamment à créer des activités locales.